L’association Présence de Raymond Barre

La mission de notre association est de montrer combien la pensée et l’action de Raymond Barre étaient marquées du sceau de la lucidité et de la clairvoyance et que, tant d’années après, elles conservent toute leur actualité. À ce titre, il est donc légitime et utile, sans intervenir directement dans le débat politique, de rappeler, lorsque le débat public aborde des sujets d’envergure, ce que le passé de Raymond Barre peut enseigner.

L’élection présidentielle, puis les élections législatives qui s’en suivront feront l’objet de propositions et d’échanges sur les thèmes essentiels de la vie publique. Parmi ceux-ci, il en est un, cher à Raymond Barre, qui nous paraît prioritaire, même si les différents acteurs ne lui accordent pas forcément la priorité dans leurs prises de position. Nous pensons à l’indispensable refondation de l’Europe.

Il peut être utile ici de relire un court passage du discours que Raymond Barre avait prononcé à l’Assemblée nationale au nom de son groupe parlementaire lors du débat sur le traité de Maastricht en 1992 : « Le réseau des forces mondiales, dans lequel chaque pays est inséré, soumet à de telles contraintes et limitations de fait l’exercice de la souveraineté nationale formelle, que seule la mise en commun par plusieurs pays de certaines compétences nationales d’ordre régalien (monnaie, sécurité, défense) redonneront à ceux-ci une marge de manœuvre et une possibilité d’influence. Il n’en reste pas moins que le fonctionnement de l’Union européenne devra être suivi avec une grande vigilance au cours des années à venir tant par le Gouvernement que par le Parlement français pour éviter déviations et dérapages. »

Raymond Barre, l’homme

Raymond Barre est né le 12 avril 1924 à Saint-Denis de La Réunion dans une famille de négociants. Après le bac, Raymond Barre quitte son île natale pour la métropole où il va décrocher plusieurs diplômes de l’enseignement supérieur : agrégation de droit et de sciences économiques, diplôme de l’Institut d’études politiques de Paris. Professeur des universités, Raymond Barre fait ses premiers pas en politique en 1959 comme directeur de cabinet de Jean-Marcel Jeanneney, ministre de l’Industrie et du Commerce extérieur du général de Gaulle. Européen convaincu, il est de 1967 à 1973, vice-président de la Commission européenne de Bruxelles, chargé des affaires économiques et financières.
En janvier 1976, sous le septennat de Valéry Giscard d’Estaing, il devient ministre du Commerce extérieur puis, en août suivant, Premier ministre. jusqu’en 1981.
Candidat à l’élection présidentielle de 1988, il arrive en troisième position.
Élu député du Rhône depuis 1978 – apparenté centriste, il conserve son indépendance au sein de l’Assemblée nationale – il exercera ce mandat jusqu’en 2002.
Il est maire de Lyon de 1995 à 2001.
Raymond Barre se retire de la vie politique en 2002.
Il meurt à Paris le 25 août 2007.

La biographie complète de Raymond Barre

Soutenez l’association

Notre actualité

Le Brexit puis l’élection de M. Trump aux Etats-Unis ont créé un choc de grande amplitude qui ouvre des brèches considérables dans l’actuelle Union européenne. Chacun sait que celle ci est désormais en question et que la construction européenne doit être repensée.
Devant la montée de l’euroscepticisme en France et chez d’autres pays partenaires, il sera fondamental de retrouver la trace de Barre l’Européen, nommé à Bruxelles par le général de Gaulle et concepteur de la politique monétaire de l’Union.
C’est pourquoi nous pensons que la réflexion sur la redéfinition et la reconstruction de l’Europe est un sujet structurel que l’année 2017 ne pourra ignorer, quelle que soit la place apparente que pourrait lui laisser le débat électoral.

En bref


 

 

Newsletter



Vous pouvez visualiser nos récentes newsletters :